Agir ensemble pour la réussite éducative de chaque enfant

Témoignages

Retrouvez ici des témoignages de familles ayant participé aux actions du Dispositif de Réussite Educative.

1

Au début j’avais des appels permanent de l’école pour me dire que ça n’allait pas avec mon fils. Il était devenu insupportable, ingérable. J’en pouvais plus… Moi j’avais beaucoup de difficultés à poser les règles. Seule je savais plus. Je ne m’en sortais plus… Un jour la directrice m’a dit qu’elle connaissait une jeune femme qui s’occupait des enfants qui ont des problèmes. C’est comme ça que j’ai rencontré A.

2

J’ai 2 enfants, 10 ans et 7 ans. Je me suis retrouvée un peu seule suite à une liaison qui a mal tourné, j’étais un peu perdue parce que j’avais l’impression qu’il y avait eu des répercussions de mon style de vie sur le comportement de mes enfants. Ils sont assez agités, assez dissipés, moi-même je n’arrivais pas à les recadrer. Moi-même je n’étais pas très bien dans ma peau. …. Je n’arrivais plus à cerner mes enfants, et moi je n’avais plus de courage au vu de ce que j’avais vécu de m’occuper de tout ça. Donc des gens avec qui j’avais travaillé m’ont dit qu’il y avait la possibilité avec le DRE d’être accompagnée dans certaines démarches. Ne serait-ce qu’un suivi psychologique pour les enfants ou si j’avais des papiers à faire, des démarches d’ordre administratives… il y avait des gens qui pouvaient m’aider(…).

3

Ce sont des professionnels, on ne va pas être jugé. On a l’impression d’être avec des amis autour d’un café tout en ayant le côté professionnel. Ce qui est important c’est le côté confidentiel. Il y a le secret qui est gardé

4

Depuis que j’ai fait appel au PRE, j’ai beaucoup changé. J’étais dans le harcèlement avec mon fils. Maintenant je le laisse respirer. Pour moi c’était très important qu’il réussisse à l’école. Il n’y a plus la même pression à la maison. Il y a moins de conflit au niveau scolaire, parce que les référentes m’ont fait comprendre que c’était un garçon formidable, et que je ne devais pas culpabiliser. Maintenant je lui fais plus confiance. Je le laisse se débrouiller tout seul, il a plus d’autonomie. Avant j’étais un gendarme et pas une maman. J’ai plus réinvesti mon rôle de maman

5

Quand la référente est intervenue j’étais dans l’impasse. Je n’arrivais à rien résoudre. Elle a fait le lien avec toutes les personnes nécessaires pour rétablir la situation.